Nettoyeur Haute Pression Thermique – Avis et tests

Le nettoyeur haute pression thermique est un appareil particulièrement utile pour nettoyer tout type de surface. Avec son moteur essence ou diesel, son format le rend optimal pour une utilisation professionnelle.

Les plus petits modèles peuvent toutefois être adaptés à l’usage des particuliers. A la maison, nous allons souvent préférer le nettoyeur haute pression électrique pour son excellent rapport qualité/prix mais aussi pour son utilisation facile.

Qu’est-ce qu’un nettoyeur thermique ? Comment choisir entre nettoyeur thermique et électrique ? Nous vous dévoilons dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour faire le bon choix !

Qu’est ce qu’un nettoyeur haute pression thermique ?

nettoyeur haute pression thermique

Le nettoyeur haute pression thermique est idéal pour nettoyer des murs, de grandes façades et toutes autres surfaces de manière régulière et efficace.

En règle générale, ce type d’appareil est également recommandé pour nettoyer du matériel professionnel, industriel ou agricole. Puissant et autonome, il n’a pas besoin d’être alimenté par un câble électrique ce qui le rend plus facile à manipuler. L’outil propulse de l’eau à haute pression qui permet de désincruster efficacement la saleté.

Cet appareil possède un moteur essence ou diesel. Utilisé en majorité par des professionnels, certains modèles restent tout de même accessibles aux particuliers qui lui préfèrent bien souvent un modèle électrique (le Karcher K7 ayant une très grande puissance et souvent largement nécessaire pour un particulier par exemple : retrouver tous les nettoyeurs hautes pression Karcher ici). Celui-ci est cependant plus fragile et il offre des performances moindres.

Si vous êtes en quête d’un appareil solide pour votre ferme ou vos chantiers, c’est bien vers le nettoyeur thermique qu’il faut vous orienter !

Le nettoyeur haute pression thermique : avantages et inconvénients ? 

Les plus

En choisissant une machine thermique plutôt qu’une machine électrique, vous faites le choix de l’autonomie et de la puissance. Vous pouvez alors choisir de nettoyer à l’eau chaude ou à l’eau froide, contrairement à la machine électrique qui impose bien souvent un nettoyage à l’eau froide. Le débit et la pression de ce type de machine est également bien plus important que ceux de sa cousine électrique (surtout si vous prenez comme référence un Karcher K2).

Un nettoyeur thermique offre en effet un débit jusqu’à 1000 litres par heure contre seulement 600 litres par heure pour un nettoyeur électrique. Il met également à votre disposition une pression allant jusqu’à 280 bars contre 160 bars au maximum pour un nettoyeur électrique.

Les moins

En revanche, il est important de savoir que le moteur d’un nettoyeur haute pression thermique, qu’il soit essence ou diesel, nécessite de l’entretien. L’appareil est également plus bruyant et plus lourd qu’une machine électrique.

De plus, la présence d’un moteur impose l’émission de gaz d’échappement. La consommation importante de carburant ainsi que la pollution de l’air ambiant rendent ce type d’appareil peu écologique. Un nettoyeur thermique reste également plus cher à l’achat que son homologue électrique

Comment choisir son nettoyeur haute pression thermique ?

Pour choisir correctement sa machine, il est important de connaître ses besoins et la fréquence d’utilisation. Le prix est également à prendre en compte avec des modèles d’entrée de gamme qui coûtent environ 300 € et des modèles haut de gamme qui vont jusqu’à 4200 €.

Les critères de sélection en résumé

Les critères de choix sont nombreux et ils doivent bien évidemment être étudiés attentivement avant de sélectionner un nettoyeur haute pression thermique. Voici la liste que nous allons étudier un par un dans cette section :

  • La température de l’eau : eau froide ou eau chaude.
  • La pression : entre 140 et 280 bars. Elle représente la force à laquelle l’eau est expulsée. Plus la pression est élevée, plus le nettoyage est facile. 
  • Le débit : entre 400 et 1000 litres par heure. Il représente le nombre de litres expulsés en un temps donné. Plus le débit est élevé, plus le rendement est satisfaisant.
  • La puissance : à pression et débit égaux, plus la puissance est élevée, moins le moteur est sollicité. Elle détermine la rapidité et l’efficacité de la tâche réalisée.
  • Le type de moteur : essence ou diesel.
Nettoyage muret avec un nettoyeur haute pression thermique karcher

Une multitude d’accessoires pour votre nettoyeur haute pression

L’appareil sera choisi en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire, notamment le type de surface à nettoyer ainsi que la fréquence et la durée d’utilisation. D’autres caractéristiques et accessoires permettent d’améliorer l’efficacité mais aussi le confort d’utilisation. On peut ainsi citer certains équipements de façon non exhaustive :

  • Une soupape de protection thermique : elle protège le générateur lorsqu’il tourne sans être utilisé. Si la température est trop importante, l’eau est immédiatement évacuée.
  • Une pompe en laiton : celle-ci est plus robuste qu’une pompe classique.
  • Des roues de transport gonflables : elles sont plus maniables, notamment sur les terrains accidentés. 
  • La possibilité d’aspirer l’eau : par exemple celle d’un étang ou d’un lac afin de l’utiliser pour le nettoyage.
  • Un démarrage électrique : à la place d’un démarrage à lanceur.
Karcher thermique HD

Quelle pression ?

La pompe du nettoyeur haute pression thermique entraîne le déplacement de l’eau. Elle conditionne donc la quantité d’eau, c’est-à-dire le débit mais aussi sa puissance d’expulsion. Ces deux paramètres seront modifiés en changeant la longueur ainsi que le diamètre du flexible ainsi que la taille et le type de buse utilisés.

Les nettoyeurs haute pression thermiques mettent à disposition une pression entre 120 et 270 bars. On gardera à tête les ordres de grandeurs suivants :

  • Entre 120 et 150 bars : nettoyage de véhicules.
  • Entre 150 et 190 bars : nettoyage de grandes terrasses et de façades.
  • Entre 190 et 230 bars : nettoyage de matériel industriel ou agricole.
  • Plus de 230 bars : nettoyage globalement plus facile.

Quel débit ?

Le débit et la pression de l’appareil sont liés. Plus la pression d’eau est élevée, moins il y a de débit et inversement. Le débit se traduit en temps de travail, c’est-à-dire que plus il est élevé et plus le nettoyage est fait rapidement et facilement. Il ne sera en effet plus nécessaire de passer plusieurs fois au même endroit avec un débit plus important.

Quelle puissance pour mon nettoyeur haute pression thermique?

La puissance n’est pas directement liée à la pression et au débit mais elle y participe, selon le type de transmission, de mécanique et la technologie utilisée. La puissance n’est pas un critère de choix prépondérant mais il est tout de même préférable de s’orienter vers le nettoyeur haute pression thermique le plus puissant possible. Avec une motorisation plus puissante pour atteindre les mêmes valeurs de pression et de débit, le moteur sera moins sollicité, ce qui rallongera considérablement sa durée de vie.

Moteur à essence ou moteur diesel ?

Moteur d'un nettoyeur haute pression à essence

Les plus petits modèles de nettoyeurs haute pression thermiques possèdent un moteur 4 temps à essence. Son carter à huile ainsi que son filtre imposent une maintenance régulière. Le moteur à essence est moins bruyant mais également moins compliqué à entretenir qu’un moteur diesel. En général, on va le retrouver sur les nettoyeurs de puissance moyenne.

A l’inverse, le moteur diesel va être présent sur les plus gros modèles de nettoyeurs. Avec sa mécanique complexe, il demande une attention régulière et un entretien soutenu de ses différents composants : batterie, bougies, filtres…  Ce type de moteur est bruyant et assez lourd, c’est pourquoi il s’utilise plutôt en extérieur. Étant donné son coût d’achat et d’entretien ainsi que son encombrement important, il est plutôt destiné aux professionnels.

Eau chaude ou eau froide ?

Vous le constatez dans la vie de tous les jours, au moment de faire votre vaisselle par exemple : la température de l’eau influence grandement la qualité mais aussi la rapidité de nettoyage. L’eau chaude va permettre de dissoudre plus rapidement les salissures qu’une eau froide. Elle est notamment particulièrement efficace pour éliminer les graisses. Grâce à ses propriétés nettoyantes, l’eau chaude permet de consommer moins d’eau, et d’économiser du temps avec un nettoyage rapide et optimisé.

Sachez tout de même que l’eau chaude peut parfois abîmer certaines surfaces. Il est donc nécessaire de se renseigner avant de se lancer dans le nettoyage d’une surface à l’eau chaude. Vous pouvez également tester le nettoyage sur une petite zone avant de l’étendre à tout l’espace.

Comment utiliser un nettoyeur haute pression thermique ?

Le nettoyeur haute pression thermique est facile à manier mais il est tout de même important de l’utiliser en respectant les recommandations du fabricant. Certains conseils permettront de préserver votre appareil et de rallonger son espérance de vie

Lors de l’utilisation de la machine, pensez à faire des pauses afin d’éviter tout risque de surchauffe. L’accumulation de dépôt au fond du réservoir est à éviter. Si celui-ci est mal filtré, la carburation pourrait en effet se retrouver en partie obstruée.

En ce qui concerne le stockage de l’appareil, il est primordial de conserver celui-ci à l’abri de l’humidité. En fonction du lieu de stockage, pensez à protéger votre nettoyeur haute pression du froid et des températures négatives. Vous pouvez placer un matériau isolant comme de la laine de verre ou une vieille couverture à l’intérieur de l’emballage de la machine. Pensez également à bien vidanger et à débrancher canne et flexible. L’eau stockée sera ainsi éliminée des différents accessoires afin d’éviter leur déformation par l’eau gelée qui pourrait entraîner une perte d’étanchéité et un dysfonctionnement de l’appareil.

Comment l’entretenir ?

Pour assurer le bon fonctionnement de votre nettoyeur haute pression thermique, il est primordial de l’entretenir de façon régulière. Le réservoir d’huile doit être suffisamment rempli à chaque utilisation et l’huile qu’il contient doit être changée assez souvent. On recommande en général un remplacement de cette huile deux fois par mois si l’utilisation est régulière. Veillez à ce que l’huile utilisée soit toujours celle recommandée par le fabricant.

Le filtre à air, la bougie ainsi que le châssis et les roues doivent être nettoyés régulièrement. En effet, selon le milieu d’utilisation, ils auront tendance à s’encrasser plus ou moins vite et il faut donc surveiller leur état. Au bout d’un certain nombre d’heures d’utilisation, il est souvent recommandé de détartrer le nettoyeur haute pression. Pour savoir quand le réaliser, vous devez vous référer aux données constructeur de l’appareil en question.

Avec le temps, le nettoyeur haute pression thermique peut s’entartrer. L’utilisation d’une eau calcaire va généralement favoriser ce phénomène. Afin de détartrer le moteur mais aussi le pistolet, les buses et les lances, l’utilisation d’un produit anticalcaire est souvent nécessaire. La manière la plus simple de détartrer l’appareil est de démonter en partie sa motorisation ainsi que les accessoires mais le processus de nettoyage diffère selon la marque, le modèle et la nature des matériaux.

Conclusion – Nettoyeur haute pression thermique

A moteur diesel ou quatre temps, à eau froide ou eau chaude, équipé de nombreux accessoires, le nettoyeur haute pression thermique allie puissance et autonomie pour un nettoyage optimisé de tous types de surfaces. L’usage de ce type de nettoyeur est particulièrement recommandé pour désencrasser efficacement du matériel professionnel, des façades ou des sols.

Par rapport à un nettoyeur électrique, on lui préférera sa robustesse et ses performances optimales. Il reste cependant primordial de bien entretenir l’appareil, pour qu’il puisse fonctionner correctement et pendant longtemps. Cet entretien représente un coût non négligeable qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte lors de l’acquisition de la machine.